Autres thèmes



Note de lecture

Ce livre, écrit en 1991, montre que vers le milieu des années 1970, un nouveau discours et des nouveaux mouvements religieux prennent forme pour réaffirmer l’identité religieuse et pour redonner un fondement sacré à l’organisation de la société. Les mouvements religieux pris en compte sont : l’islam méditerranéen, la catholicisme européen, le protestantisme nord-américain et le judaïsme, en Israël comme en diaspora.



Note de lecture

Livre d'Etienne Klein (2008)

La révolution galiléenne ne se résume pas à la victoire de la science sur l’ignorance, l’illusion et le préjugé. Elle inaugure aussi la substitution par laquelle le monde mathématique, c’est-à-dire le monde des idéalités, est pris pour le seul monde réel. Mais un glissement insensible, cette réduction est devenue non seulement méthodologique, mais ontologique : elle a mis hors jeu nos affects, nos sens, sensations, nos humeurs. Ce n’est pas le rationalisme en lui-même qu’il faut remettre en cause, mais seulement son aliénation, son enlisement dans l’objectivisme 



Note de lecture

Livre de Bruce H.Lipton (2006)



Note de lecture

Livre de Jean-Claude Guillebaud (2012)

Essai contre la désespérance qui habite nos sociétés

 



Note de lecture

Livre de Raffaelle Simone (2010)

« Si la droite nouvelle avance pendant que la gauche survit péniblement, ce n’est pas seulement pour des raisons politiques. (..) Je suis résolument convaincu que si la nouvelle droite l’emporte, c’est parce qu’elle peut compter sur un paradigme de culture exceptionnellement attirant et affable, débordant et diffus, ...."

 



Note de lecture

Livre de Maurice Godelier (2007)

Au fond des sociétés humaines, il y a du sacré. Autant le savoir, et apprendre le secret de fabrique de ce qu’en Occident on appelle le « politico-religieux », et en ces temps où le lien social se distend, où la logique communautariste et identitaire semble l’emporter sur ce qui rassemble 



Note de lecture

Livre d'Antonio R. Damasio (1995)

Notre capacité à raisonner dépend dans une large mesure de notre capacité à réagir sur le plan émotionnel

Pages